Zumba®

Programme d'entraînement physique combinant des éléments de fitness et de danse

Blue Shoes

Découvrir

Full' Dance®

Activité gymnique d'entretien et d'expression corporelle

Demo

Découvrir

Stretching Dynamic 

Force et souplesse 
   

dress

Découvrir

  • Accueil

Sporty'Form en live : article du Télégramme

Article du Télégramme publié le 24 mars  : 

Sporty’form continue de faire bouger ses adhérents dans leurs salons

Parfaitement campée dans l’axe de sa caméra de portable, Marie-Laure Le Guen animera une séance de cardio, jeudi après-midi, depuis son salon, à l’attention de dizaines d’adhérents de Sporty’Form connectés chez eux à la page Facebook du groupe. (Claude Le Guen)

En cette période de confinement, si propice au désœuvrement et au relâchement, Sporty’Form n’abandonne pas ses adhérents. Ses animatrices poursuivent leurs cours sur Facebook.

Les stades et les salles de sport ont fermé, le footing en environnement extérieur court vers l’interdiction totale. Pas simple de s’adonner à la pratique physique et à ses extensions de bienfaits pour le moral, particulièrement recommandés en ces temps de réclusion forcée. Mais des assos sportives landernéennes ne baissent pas les bras. C’est le cas de Sporty’Form dont trois animatrices poursuivent leurs cours de gym douce, de cardio ou de renforcement musculaire par le biais d’une page Facebook réservée aux centaines d’adhérents.

« Sabine (Abhervé-Guéguen) a animé la première séance, vendredi matin et Anita (Jégou) a organisé la sienne dimanche après-midi. Chacune décide de son emploi du temps. Pour ma part, je donne rendez-vous jeudi, à 17 h 30, pour du cardio. Il y a déjà 90 adhérents inscrits », s’enthousiasme Marie-Laure Le Guen, l’une des trois coachs pros séduites par la formule spéciale confinement.

Pour toute la famille

« Cela réclame quelques aménagements. J’ai empilé deux coussins sur le guidon du vélo d’appartement pour y fixer un portable au sommet », détaille la Landernéenne parée à toute épreuve. C’est à travers cette interface technologique qu’elle montrera les gestes et diffusera ses conseils aux adhérentes (en majorité) et quelques adhérents de l’association, obligés de rester à leurs domiciles.

« Les maris, les compagnons, les enfants peuvent participer », indique Marie-Laure Le Guen. Ça ne fera pas de mal et se veut accessible. « Il n’y a pas besoin de beaucoup de matériel. Ce seront des gestes simples. Dans une approche ludique. 30-40 minutes comprenant l’échauffement, le cours et les étirements ».

Gestes sans risques

Avec minimisation du risque d’une blessure particulièrement malvenue en ce moment où les urgences font de la place aux futures prises en charge de malades du Covid-19.

Les animatrices de Sporty’Form font confiance à la sagesse et au sens des responsabilités de leurs adhérentes, habituées à ces mouvements de base. Car les coachs ne pourront pas les reprendre, n’ayant pas de retour visuel sur leurs élèves cloîtrées dans leurs salons.

Pas encore ouvert à tous

« Cela fait vingt ans que j’exerce ce métier. Ce sera la première fois que je ne verrai pas le groupe et ne pourrai pas les pousser directement de la voix », se résout d’avance Marie-Laure. « Mais les premiers retours de ce système de séance par caméra s’avèrent positifs parmi les adhérents de l’asso ». De là à ouvrir la page FB du groupe à tout le monde, il y a un pas non encore franchi. Petits conseils pour se consoler et se dépenser : « Quinze minutes d’abdos, des squats, de la corde à sauter dans le jardin, c’est très simple et déjà bien ».  

Le Télégramme Copyright © 2020

Plus d'articles...

Sporty'Form Copyright © 2014